Des limites du contrôle traditionnel de l’image de marque

A quoi pensent les consultants de McKinsey fin décembre ?… et bien Pulse, le nouveau service de LinkedIn,  vous donne la réponse, et elle n’est pas tout à fait « politiquement correcte » :

2015-12-30 10.28.01

Décembre, c’est la période des bonus…

Le directeur de la communication de MCKinsey  aimerait-il qu’on parle de sa marque ainsi ?…Je n’en suis pas sûr du tout.

Mais qu’y peut il ? Rien, absolument rien. D’abord, il faudrait qu’il puisse avoir connaissance de cette information. Or il faudrait pour cela avoir accès des comptes d’utilisateurs Linkedin travaillant dans une société similaire, c’est à dire  un concurrent…pas facile ! Ensuite,  pour éviter que Pulse fabrique cette information, il faudrait interdire à tous les consultants de  McKinsey de consulter leurs articles favoris lorsqu’ils sont connectés à Linkedin…là , encore plus difficile, car cela touche à des problématiques juridiques encore inexplorées. Certes il existe des policies qui interdisent aux consultants de communiquer sur leur société…mais comment la simple consultation d’un article sur Internet peut il être considéré comme un action de communication corporate ?!…

Voilà un bel exemple de la complexité grandissante de la communication à l’ère d’internet. Les algorithmes et les plateformes vont peu à peu prendre la main sur les stratégies de communication top down. Le digital devient une éponge  qui absorbe tous les interactions entre les consommateurs et la marque , et fabrique de nouvelles expériences intéressantes. C’est une nouvelle dynamique qui se crée peu à peu, et un nouveau défi pour les directeur de communication et  marketing qui doivent apprendre à vivre avec ces milliards de points de contacts qu’Internet historise chaque jour. On parle beaucoup de l’or noir de la data, du programmatic et du big data, mais il est difficile de se représenter concrètement cette réalité, comme il est difficile de se représenter des métriques de l’infiniment grand ou de l’infiniment petit…Et parfois, il y des petits exemples comme celui ci, tout simple, qui révèlent dans leurs mécaniques une bonne partie de cette réalité insaisissable pour certains.

Et désormais, vous saurez qu’ un clic banal sur un lien peut avoir beaucoup de conséquences…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s